De la Préhistoire à l’Actuel :
Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA UMR 5199

Dynamiques bio-culturelles en Afrique (AFRIQUE)

Responsable : I. Crevecoeur
Co-responsable : C. Zanolli

La volonté de création de cette équipe est née d’un constat : de nombreuses recherches, terrains et collaborations internationales touchant à l’interaction entre (paléo)biologie et culture sur le continent africain sont conduites par les membres de PACEA. Jusqu’à présent ces travaux étaient dilués en fonction des acteurs dans les différents axes de recherche des thèmes existant. Le bilan récent de ces travaux nous conduit à proposer de mutualiser les recherches sur le continent africain afin de leur donner davantage de visibilité.

Organisée autour de trois axes principaux, cette équipe a pour ambition de 1. documenter les interactions biologiques, environnementales et culturelles en lien avec l’émergence du genre Homo et des hominines anciens, 2. discuter des mécanismes évolutifs qui ont mené à l’émergence des humains modernes et qui ont modelé la diversité actuelle, 3. étudier les processus de peuplements récents du continent africain et leurs liens avec les pratiques funéraires (ou culturelles).

Le premiers axe « Hominines anciens » concentrera les recherches menées en Afrique australe et en Afrique de l’Est sur une période longue, du Miocène au Pléistocène ancien, touchant à la diversité biologique aux savoir-faire techniques et aux habitats des hominines anciens. L’analyse des grands mammifères viendra en complément de ces approches apporter des données sur les contextes chronologiques, biostratigraphiques, paléoenvironnementaux et paléobiogéographiques au sein desquels ont évolués ces hominines anciens, avec une attention toute particulières portée au volet taphonomique, préalable incontournable de ces approches intégrées.

Le deuxième axe « Emergence et diversification des humains modernes » traitera des hypothèses et questions relatives à cette problématique sur une période s’étendant de 780 000 ans, soit depuis la limite paléomagnétique Brunhes-Matuyama, jusqu’à l’Holocène à l’échelle du continent africain. C’est à travers l’interaction et l’intégration des données chronologiques, archéologiques, biologiques et paléoenvironnementales que nous souhaitons aborder la réflexion sur les mécanismes à l’origine de la diversité phénotypique et culturelle des premiers représentants de notre lignée et de leurs contemporains. L’analyse de ces diversités et la caractérisation de leurs évolutions seront essentielles à la compréhension de l’émergence et de l’évolution de notre espèce.

Le dernier axe « Transitions culturelles et processus de peuplements récents » se focalisera sur l’époque médiévale africaine. Cet axe de recherche a pour objectif de mettre en lumière les travaux réalisés sur les pratiques funéraires et l’identification biologique des populations africaines médiévales. À travers l’analyse des relations interculturelles au cours de ces siècles d’échanges intercontinentaux, ces travaux ont pour vocation d’apporter de nouvelles données permettant de discuter des niveaux d’interactions biologiques et culturelles entre les différentes populations qui se sont côtoyées au cours de cette période.

Couvrant une large zone du continent, allant du Maroc à la Corne de l’Afrique et jusqu’à sa partie australe, ancrée sur des collaborations riches et anciennes avec les acteurs locaux (universités, muséums, organismes ministériels et UMIFREs), soutenue par des projets collaboratifs nationaux et internationaux et centrée sur d’importantes opérations de terrain et la participation aux études de matériels issus de fouilles plus anciennes, cette équipe tire sa force de la dynamique du renouvellement des idées et de l’originalité des projets en cours, dans une compétition internationale où elle s’illustre par ses publications.

 

Tutelle

Tutelle

Tutelle

Partenaire

Partenaire

Notre Labex