De la Préhistoire à l’Actuel :
Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA UMR 5199

Contrat post-doctoral sur l’origine des outils cognitifs pour la quantification

Référence : UMR5199-FRADER-001

Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : lundi 22 mars 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 36 mois
Date d’embauche prévue : 15 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648 € et 3768 € brut mensuel selon experience
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les nombres sont omniprésents dans notre monde moderne et globalisé et jouent un rôle fondamental dans son fonctionnement. La quantification – c’est-à-dire la capacité à représenter, penser et à exprimer symboliquement des faits liés aux quantités – est un phénomène universel qui se manifeste à un certain degré dans toutes les cultures et toutes les langues. Alors que les mots pour quantifier sont appris dans le cadre du langage naturel, même sans pratique de l’écriture ou d’une scolarité, l’acquisition des chiffres nécessite un enseignement (souvent par le biais d’un apprentissage ou d’une scolarité institutionnelle). La maîtrise d’un système numérique ouvre la voie à la connaissance des chiffres, c’est-à-dire à la capacité exclusivement humaine d’évaluer, de mémoriser et de transmettre des quantités discrètes de manière exacte. Cela soulève une question fascinante sur l’émergence du phénomène : si notre capacité à compter est un outil cognitif essentiel, comment un tel outil a-t-il pu être inventé en premier lieu ? En d’autres termes : Quand, où, comment et pourquoi les humains ont-ils fait la transition entre les quantificateurs naturels et la quantification symbolique exacte avec les chiffres ? Reconstruire l’évolution des outils cognitifs de quantification en tant que produits des pratiques culturelles et de leurs implications cognitives est l’objectif principal du projet ERC Synergy QUANTA. Hautement interdisciplinaire, ce projet impliquera des chercheurs seniors, des post-docs et des doctorants de quatre institutions de recherche (CNRS-Université de Bordeaux, Université de Bergen, Université de Californie San Diego, et Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig).

Activités

Le chercheur post-doctoral contribuera à ce projet en développant des méthodologies analytiques et en améliorant les cadres théoriques afin d’identifier et de caractériser les premiers dispositifs permettant de stocker des informations numériques. La recherche impliquera également l’application de cadres d’inférence innovants aux objets paléolithiques et l’évaluation des résultats en synergie avec d’autres voies de recherche menées, en parallèle, par d’autres membres du projet.

Compétences

Le candidat retenu sera titulaire d’un doctorat en préhistoire, archéologie, paléoanthropologie ou sciences cognitives. Il/elle combinera idéalement une expertise dans le domaine du Paléolithique européen et africain, l’analyse technologique d’objets archéologiques en matière dure animale et un intérêt marqué pour l’évolution culturelle et cognitive, la recherche interdisciplinaire, les études transculturelles. Des compétences en macrophotographie, microscopie confocale, microscopie électronique à balayage, morphométrie géométrique et analyses statistiques multivariées seront privilégiées. Le candidat aura la capacité de mener de manière indépendante des recherches scientifiques (recherche documentaire, analyse, création de bases de données, synthèses et rapports), conduisant à des publications internationales).

Contexte de travail

Le post-doctorant travaillera à Bordeaux sous la supervision de Francesco d’Errico (CNRS UMR 5199 PACEA, Université de Bordeaux) et en collaboration avec les autres membres de l’équipe basée à Bordeaux et dans les autres institutions hôtes. Il s’agit d’un poste à temps plein. Le salaire dépendra de l’expérience antérieure.

Contraintes et risques

Le candidat sera motivé pour voyager en Europe et en Afrique, sera prêt à effectuer des stages dans les autres institutions d’accueil impliquées dans QUANTA, et maîtrisera l’anglais écrit et parlé, et de préférence aussi le français.

Tutelle

Tutelle

Tutelle

Partenaire

Partenaire

Notre Labex