De la Préhistoire à l’Actuel :
Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA UMR 5199

Actualité : Francesco d’Errico, scientifique parmi les plus cités au monde

Chaque année, Clarivate Analytics, spécialiste des analyses de la production scientifique, publie la liste des Highly cited researchers, c’est-à-dire les chercheurs qui ont eu une influence significative au travers la publication d’articles scientifiques dans 21 champs de recherche.

Cette année, 6602 chercheurs de 70 pays différents ont été sélectionnés sur la base du nombre d’articles hautement cités qu’ils ont produits pendant une période de 11 ans, entre janvier 2010 et décembre 2020. Ils peuvent avoir publié dans un seul des 21 champs de recherche ou de façon pluridisciplinaire dans plusieurs de ces domaines.

L’impact du nombre des Highly cited researchers est particulièrement important dans plusieurs classements internationaux dont celui de Shanghai, qui attribue 20 % du score total de chaque université sur la base de ce critère. D’où l’importance également pour les chercheurs, et les établissements en général, que les publications soient signées selon des règles précises et homogènes.

Parmi les 1% de chercheurs dont les travaux ont été le plus cité par leurs pairs figure Francesco d’Errico, directeur de recherche CNRS à Pacea, consacre ses recherches à l’évolution cognitive des homininés fossiles et des premiers hommes modernes à travers l’analyse de leurs représentations symboliques, de leurs comportements techniques et de leur relation à l’environnement. Ses travaux ont remis en question le modèle longuement accepté d’une révolution symbolique correspondant à l’arrivée des hommes anatomiquement modernes en Europe, il y a 40 000 ans. Ils ont démontré que des parures, gravures, pigments et outils élaborés en os étaient déjà utilisés en Afrique il y a au moins 80 000 ans, remettant ainsi en cause les scénarios traditionnellement admis pour l’origine des comportements modernes.

L’originalité de ses travaux réside dans son aptitude à combiner l’étude des vestiges archéologiques avec l’expérimentationl’analyse de phénomènes naturels et les données ethnographiques. Il a reçu la médaille d’argent du CNRS en 2014, une ERC Advanced Grant en 2010 et une ERC Synergy Grant en 2020.

 

Photo :  Brent Stirton

Tutelle

Tutelle

Tutelle

Partenaire

Partenaire

Notre Labex