De la Préhistoire à l’Actuel :
Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA UMR 5199

Grotte Bouyssonie (Brive, Corrèze)

Fouilles programmées de la grotte Bouyssonie 

Coordination : V. Delvigne, E. Lesvignes, M. Langlais

Découvert en 2005 par T. Bismuth et P.-Y. Demars et diagnostiqué en 2006 dans le cadre d’une opération préventive de l’Inrap sous la responsabilité de L. Detrain, la grotte Bouyssonie a fait l’objet de plusieurs campagnes de fouilles programmées, coordonnées entre 2008 et 2019 par D. Pesesse. Ces travaux ont mis au jour une longue archéo-séquence, la plus longue du Bassin de Brive connu à ce jour, présentant des vestiges du Paléolithique supérieur ancien au Néolithique. Elle documente ainsi plusieurs traditions techniques dont certaines sont mal connues régionalement. Les différents ensembles en cours d’études sont attribués au Châtelperronien (étude en cours F. Bachellerie), à l’Aurignacien (étude en cours A. Michel et D. Pesesse), au Gravettien moyen et récent (étude en cours L. Klaric) et au Solutréen (étude en cours C. Renard). Deux nappes de vestiges sont également attribuées au Magdalénien : la première, jusqu’alors seulement fouillée sur deux mètres carrés, livre une industrie à lamelles à dos dextre marginal datée autour de 20500 cal BP (Langlais et al., 2019). La seconde, séparée de la première par une zone d’interface, est quant à elle datée autour de 19000 cal BP et se rapproche du « Magdalénien moyen ancien » (Sécher, 2017). Outre la riche industrie lithique, d’abondants fragments de matières colorantes et de quelques éléments de parure, ces deux ensembles présentent une quantité remarquable de charbons de bois d’une qualité de conservation exceptionnelle, qui permettent non seulement de proposer des reconstructions paléoenvironnementales précises, mais également de mieux comprendre les relations Hommes-milieu végétal. Cette riche séquence est coiffée par un ensemble dilaté en épaisseur et moins dense en vestiges qui regroupe des éléments mélangés du Tardiglaciaire (Magdalénien s.l. et Azilien) voire du Postglaciaire (Mésolithique).

Les travaux de terrain menés depuis 2020 sous la direction de V. Delvigne, E. Lesvignes et M. Langlais visent à conduire une fouille extensive des différents niveaux magdaléniens sur le secteur du porche (Delvigne, Lesvignes, Langlais coord., 2019).

 

Bibliographie

DELVIGNE, V., LESVIGNES, E., LANGLAIS, M., PESESSE, D. (Coord.,) avec les contributions de DAYET, L., JACQUIER, J., LACRAMPE-CUYAUBERE, F., LEJAY, M., LENOBLE, A., MUTH, X., PAILLET, E., PESCHAUX, C. et la collaboration de BEAUVAIS, P.-A., BOYANCE, E., COUSSEAU, A., DELVIGNE, M., DJIKSTRA, L., FONTAINE, J., HESRY, M., LAFARGE, A., LIGOT, M., MUCHEMBLED, C., DE PARTHENAY, M., RONDET, S., SARRAZIN, C., THOMAS, Z., VERHOYE, M., VIGIER, E. (2019) – La grotte Bouyssonie. Rapport d’opération de fouilles programmées. DRAC Nouvelle-Aquitaine, 196 p. (diffusion restreinte).

LANGLAIS M., DELVIGNE V., JACQUIER J., LENOBLE A., BEAUVAL C., BISMUTH T., CHRZAVZEZ J., LESVIGNES E., PESCHAUX C., RODRIGUEZ FERNANDEZ A.M., PESESSE D. (2019) – Une nouvelle archéo-séquence pour le Magdalénien en Corrèze. Premières données sur le Magdalénien moyen ancien de la grotte Bouyssonie (Brive-La-Gaillarde, Corrèze), Paleo, 30.

SECHER, A. (2017) – Traditions techniques et paléogéographie du Magdalénien moyen ancien dans le Sud-Ouest de la France (19000-17500 cal BP). Des groupes humains à plusieurs visages ? Thèse de doctorat, Université de Bordeaux, 368 p.

 

Fouille bande I et D26

 

 

 

 

 

Tutelle

Tutelle

Tutelle

Partenaire

Partenaire

Notre Labex