PACEA — De la Préhistoire à l'Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA — De la Préhistoire à l’Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie. UMR 5199, Université de Bordeaux, CNRS.


Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

notre labex

Rechercher




Accueil du site > Projets et terrain > Opérations de terrain

La Roche-à-Pierrot (Saint-Césaire, Charente-Maritime)

par Isabelle Crèvecoeur - publié le , mis à jour le

Le gisement de La Roche-à-Pierrot à Saint-Césaire en Charente-Maritime a livré une séquence exceptionnelle de niveaux moustériens, châtelperronien et aurignaciens. Il est aussi le premier - et seul gisement à ce jour - à avoir fourni un squelette relativement complet de Néandertalien accompagné d’outils diagnostiques du Paléolithique supérieur (Lévêque et Vandermeersch, 1980).

Si le plus riche niveau moustérien a été analysé en détail (e.g. Thiébault et al., 2009 ; Morin, 2012), les données lithiques concernant la période dite de transition du Paléolithique moyen au Paléolithique supérieur n’ont été que très partiellement étudiées. Ce relatif décalage entre les données publiées et l’importance accordée au site dans les débats sur les processus de remplacement des derniers néandertaliens par les premières populations d’Hommes anatomiquement modernes a constitué le point de départ de la révision des collections Lévêque et d’un retour sur le terrain en 2013 et 2014, sous la direction de F. Bachellerie et E. Morin.

Suite aux premiers résultats obtenus, un Projet Collectif de Recherche a été engagé en 2015 sous la direction d’I. Crevecoeur. Ce projet vise à poursuivre les investigations chrono-culturelles initiées dans le cadre du projet d’aide à la publication. Il intègre les problématiques géomorphologiques et archéologiques mises en évidence par la reprise des fouilles en 2013-2014. En outre, il offre une opportunité unique de confronter les premiers résultats sur la révision des collections du site avec les données issues de la fouille d’une zone contenant la partie la plus dilatée, et potentiellement la mieux préservée, de la séquence stratigraphique de La Roche-à-Pierrot afin de mieux cerner la nature des occupations et de préciser les processus qui ont mené à la mise en place des dépôts archéologiques.

Le projet bénéficié de subventions de la part du Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC-SRA Aquitaine) et du Conseil Général de Charente-Maritime ; et du soutien du Paléosite et de la Mairie de Saint-Césaire.

Références

Lévêque, F. et Vandermeersch, B. (1980) – Les découvertes de restes humains dans un horizon castelperronien de Saint-Césaire (Charente-Maritime). Bulletin de la Société Préhistorique Française 77 (2) : 35.

Morin, E. (2012) – Reassessing Paleolithic Subsistence. The Neandertal and Modern Human Foragers of Saint-Césaire, France. Cambridge University Press, New York, 350 p.

Thiébaut, C., Meignen, L. et Lévêque, F. (2009) – Les dernières occupations moustériennes de Saint-Césaire (Charente-Maritime, France) : diversité des techniques utilisées et comportements économiques pratiqués. Bulletin de la Société Préhistorique Française 106 (4) : 691-714.

Équipe scientifique

Crevecoeur I. Bachellerie F. Baillet M. Beauval C. Bordes J.-G. Caux S. Flas D. Gravina B. Krause J. Lacrampe-Cuyaubère F. Lahaye C. Mallol C. Maureille B. Michel A. Morin E. Muth X. Posth C. Rigaud S. Rougier H. Tartar E. Teyssandier N. Todisco D.