PACEA — De la Préhistoire à l'Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA — De la Préhistoire à l’Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie. UMR 5199, Université de Bordeaux, CNRS.


Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

notre labex

Rechercher




Accueil du site > Ressources & services > Collections

Collection d’Hommes fossiles

par Maryelle Bessou - publié le

Collection d’Hommes fossiles : regards sur l’évolution de l’Homme

Contact : Maryelle BESSOU

Traiter de l’évolution humaine sensu lato, c’est aborder des sujets aussi variés que la paléoanthropologie, la diversité biologique, la micro et la macro-évolution, la croissance, le développement biomécanique et la paléogénétique notamment.

Depuis les années 80, le laboratoire mène des recherches portant sur l’évolution de l’Homme et cette thématique est enseignée tant en Licence qu’en Master.

Comment se faire une idée concrète de cette évolution et pouvoir en exposer clairement les différentes phases (c’est à dire les différents taxons), si ce n’est en s’appuyant sur les moulages d’Hommes fossiles ? Comment évoquer les différents points de convergence et de divergence entre les grands singes et l’homme sinon mieux qu’en instaurant le dialogue autour de pièces fossiles illustrant la lignée humaine comparée à celle des grands singes ? C’est ainsi, qu’au fil du temps, s’est constituée à PACEA une riche collection de moulages crâniens et infra-crâniens d’hominidés. La collection de moulages de PACEA regroupe actuellement près de 1700 pièces conservées dans les locaux du laboratoire (Université de Bordeaux, Bâtiment B8) ainsi que dans le fonds scientifique et pédagogique (Université de Bordeaux, Bâtiment B7).

A partir d’un fonds de moulages directement réalisés au laboratoire, elle s’est progressivement enrichie grâce à des dons puis à des acquisitions annuelles de nouveaux fossiles. Parmi les spécimens incontournables du panorama de l’évolution humaine, la collection compte bien entendu des pièces appartenant aux Australopithèques (ex. : KNM-ER 406, STS5, SK48), à Homo erectus (Sangiran 17, Nariokotome), à Homo sapiens neanderthalensis (ex. : Neandertal, La Ferrassie, La Chapelle-aux-Saints, Regourdou, La Quina, Saint Césaire) et à Homo sapiens, archaïques et modernes (ex. : Kabwe, Bodo, Cro-Magnon, Chancelade, Brno, Skhul IV, Qafzeh 9). Ces dix dernières années ont vu arriver à PACEA, des pièces telles que les crânes de Toumai, de Herto, la tête osseuse de l’Homme de Flores, de l’Homme de Oase. Les moulages de cette collection comprennent majoritairement des crânes mais également des mandibules. Le squelette infra-crânien est également bien représenté par divers spécimens (Lucy, Nariokotome, Néandertal, Regourdou, La Chapelle-aux-Saints, Saint-Césaire, Qafzeh par exemple). Par ailleurs, certains moulages issus des sites de La Chaise, La Quina, Marillac, Engis, KNM-WT 15000 (Nariokotome) notamment, permettent de traiter de l’âge au décès ainsi que de la croissance et du développement au cours de l’évolution.

Enfin, cette riche collection est complétée par les moulages de sépultures issues de la Grotte des Enfants (Italie), de Dolni Vestonice 3 (République tchèque), de Kebara (Israël), de Mallaha (Israël) et de Qafzeh 10 (Israël). Ces moulages exceptionnels constituent des documents iconographiques uniques qui relatent l’état de la tombe au moment précis de sa mise au jour. Comme ces sépultures ont été fouillées et les vestiges prélevés, ces moulages représentent donc l’unique témoignage de leur état au moment de leur découverte.

Mis in situ à la disposition des scientifiques du monde entier tout autant que des collègues de PACEA, ces moulages prennent également une large place dans les enseignements de Licence et de Master et lors de manifestations destinées au grand public. Autour de ces fossiles, le dialogue s’instaure d’autant plus aisément sur les données actuelles portant sur l’évolution humaine et les hypothèses toujours en cours pour certaines.

Vous pouvez consulter également ce lien : https://www.u-bordeaux.fr/Recherche...

Moulage de la sépulture de Mallaha
Sépulture individuelle. Israël, haute vallée du Jourdain, site natoufien (10 000 – 12 000 BP) de Mallaha. Il s’agit de la sépulture d’un homme adulte dont la main repose sur un chien. La simultanéité des dépôts et l’étroite association homme-animal constituent le témoignage le plus ancien de la domestication du chien.
Moulage de la sépulture de la « Grotte des Enfants ».
Sépulture double. Site de Baoussé-Roussé, Grimaldi, Italie. Gravettien, paléolithique supérieur (- 25000 ans). Les deux sujets, l’adolescent à gauche, la femme à droite, ont été ensevelis en même temps. Le dépôt est accompagné d’objets de parure constituée de nombreux coquillages marins.